Les chauves-souris

Les chauves-souris (ou chiroptères) font partie des mammifères. Elles sont le deuxième groupe de mammifères par le nombre d’espèces. Il y a environ 1.100 espèces de chauves-souris dans le monde, mais il y a plus d’espèces de rongeurs que de chauves-souris. Ce sont les seuls mammifères qui soient capables de voler. Leurs membres antérieurs ont les doigts palmés et la peau qui recouvre leurs doigts se prolonge en une aile. Les chauves-souris agitent leurs ailes et volent comme des oiseaux. On a l’impression que d’autres mammifères, comme les écureuils volants ou les phalangers, peuvent aussi voler. Mais ceux-ci ne volent pas vraiment : ils planent comme des cerfs-volants.  

Quelques informations sur les chauves-souris

Les ailes d’une chauve-souris sont faites de deux couches de peau minces qui sont étirées sur les bras et les doigts. Les os des doigts sont beaucoup plus flexibles que ceux d’autres mammifères. Les ailes des chauves-souris sont beaucoup plus minces que celles des oiseaux. Cela leur permet de tournoyer dans l’air beaucoup plus rapidement et précisément que les oiseaux. Leurs ailes minces sont fragiles et peuvent se déchirer facilement. Heureusement, la couche de peau mince qui constitue les ailes peut repousser. Leurs petits chagrins sont donc de courte durée.

Comme nous, les chauves-souris ont un pouce et quatre doigts. Les doigts des chauve-souris sont très longs par rapport à leur corps. Leurs ailes peuvent descendre jusque sur les jambes. Quand elles volent, les chauves-souris n’agitent pas simplement leurs ailes de haut en bas comme des oiseaux. Elles écartent leurs ailes et se hissent dans l’air comme si elles faisaient de la brasse papillon. Elles utilisent aussi leurs ailes pour tenir les insectes et des fruits qu’elles mangent. Sur les ailes, il y a des petites bosses qui sont très sensibles au contact, un peu comme le sont les extrémités de nos doigts. Au milieu de chacune de ces bosses se trouvent des poils minuscules. Ces bosses sensibles aident les chauves-souris à sentir comment l’air circule sur leurs ailes. Elles peuvent ensuite adapter la forme de leurs ailes pour voler de façon plus efficace.

Une mention de source Dietmar Nill, biologie informatique de batte en vol - de PLoS
Une chauve-souris en vol. Photo : Dietmar Nill, PLoS Computational Biology

Que mangent les chauves-souris ?

On trouve des chauves-souris peuvent sur la majeure partie de la Terre sauf aux endroits les plus froids. Il y en a dans les forêts, les déserts, les jungles et les villes. Environ 70% des chauves-souris mangent surtout des insectes. Ces chauves-souris chassent leur proies en émettant des ondes sonores et en écoutant l’écho pour localiser leur proie. Les chauves-souris peuvent en général manger des insectes qui pèsent un tiers de leur poids corporel chaque nuit. Un groupe de chauves-souris peut donc manger des tonnes d’insectes tous les ans ! S’il n’y avaient plus de chauves-souris, nous serions envahis par les insectes.

Les chauves-souris frugivores

Beaucoup de chauves-souris mangent des fruits. Ces chauves-souris se nourrissent du jus de fruits sucrés. Elles détachent un fruit des arbres avec les dents, puis retournent à leur lieu de repos avec le fruit dans la bouche. Elles écrasent ensuite le fruit et le mangent. Elles recrachent les graines et la pulpe. Ces graines prennent racine et donnent naissance à de nouveaux arbres fruitiers. Certaines chauves-souris se nourrissent de nectar. Elles ont de longs museaux et peuvent tirer la langue très loin. Quand elles sucent le nectar des fleurs, du pollen se colle à leur fourrure. Puis quand les chauves-souris s’envolent, des poussières de pollen tombent. C’est de cette façon que les chauves-souris aident à polliniser les plantes. Bien que certaines chauves-souris frugivores soient des parasites pour les agriculteurs qui ont des vergers, les chauves-souris jouent un rôle important en répandant des graines de fruits, en pollinisant les fleurs et en se nourrissant d’insectes. Beaucoup de plantes tropicales dépendent exclusivement des chauves-souris pour la propagation de leurs graines.

Les chauves-souris vampires

Seules trois espèces de chauves-souris (dites hématophages) boivent du sang. Ce sont le vampire commun, le vampire à ailes blanches et le vampire à pattes velues. Le vampire commun suce le sang de mammifères comme les vaches ou les chevaux, tandis que le vampire à pattes velues et le vampire à ailes blanches sucent le sang des oiseaux. Aucune de ces chauves-souris ne se transforme en Dracula, alors il n’y a pas de danger ! Ces chauves-souris hématophages sont les seuls mammifères parasites qui soient. Certaines espèces mangent même des vertébrés. C’est le cas des phyllostomides d’Amérique Centrale et du Sud et des deux espèces de noctilios qui se nourrissent de poissons. Ces derniers existent sur presque tous les continents. Ils se servent de l’écholocation pour détecter les moindres ondes à la surface de l’eau et localiser les poissons. Quand ils « voient » ces ondes, ils font un vol piqué jusqu’à la surface de l’eau et utilisent les griffes de leurs pattes postérieures pour extraire les poissons de l’eau. Ces chauves-souris emportent alors les poissons vers leur lieu de repos avant de les manger. Deux espèces de chauves-souris mangent d’autres chauves-souris. Ce sont le faux-vampire américain et la chauve-souris fantôme d’Australie. L’espèce de la grande noctule attrape et mange des petits oiseaux en plein vol. Le milan des chauves-souris et le faucon des chauves-souris figurent parmi les prédateurs des chauves-souris.

Les chauves-souris les plus petites et les chauves-souris les plus grandes

La plus petite chauve-souris est la Kitti à nez de porc ou chauve-souris bourdon. Elle mesure 29 à 34 mm de long, a une envergure d’ailes de 15 cm et pèse entre 2,0 à 2,6 grammes. La plus grande espèce de chauves-souris est celle du renard volant des Philippines qui mesure 34 cm de long. Il a une envergure de 1,5 mètres, ce qui est presque la taille d’un homme moyen.

Les espèces de chauves-souris

Il y a deux groupes de chauves-souris principaux. Les grandes chauves-souris fructivores sont appelées des mégachiroptères et les petites chauves-souris des microchiroptères. Ces derniers ont une alimentation très variée qui peut inclure des insectes, du sang, des poissons, des lézards, des oiseaux, du pollen et du nectar. Les mégachiroptères ne sont pas forcément plus grands que les microchiroptères. Les principales différences entre les deux groupes de chauves-souris sont les suivantes :

  • Les microchiroptères peuvent émettre des ondes sonores et écouter les échos pour localiser les objets. Si les ondes heurtent quelque chose, elles rebondissent. La chauve-souris entend l’écho et sait où se trouve l’objet. La plupart des mégachiroptères ne sont pas capables de le faire, mais ils ont tous une très bonne vue pour chasser.
  • Contrairement aux mégachiroptères, les microchiroptères n’ont pas de griffe sur le deuxième orteil de l’avant-bras.
  • Les oreilles des microchiroptères ne se ferment pas en forme d’anneau.
  • Le pelage des microchiroptères est différent de celui des mégachiroptères.
  • Les microchiroptères vivent dans le monde entier sauf dans l’Antarctique et la majeure partie de l’Arctique. Les mégachiroptères habitent surtout dans les régions tropicales.
  • La plupart des espèces de chauves-souris sont des microchiroptères. Il y a environ 200 espèces des mégachiroptères.

Les microchiroptères ont en général de petits yeux et voient mal, mais aucun d’eux n’est complètement aveugle. Les microchiroptères utilisent le sens de la vue quand ils ne peuvent pas utiliser les échos pour localiser des objets trop éloignés. Les chauves-souris ont un bon sens de l’odorat et de l’ouïe. Elles chassent la nuit pour éviter la concurrence avec des oiseaux et elles parcourent jusqu’à 800 kilomètres à la recherche de leur nourriture. Les chauves-souris sont les mammifères terrestres qui ont le meilleur sens de l’ouïe. Elles ont souvent de grandes oreilles par rapport à la taille de leur corps.

Battes de Brown se cachant - photographie de public domain par JIM Conrad
Des chauves-souris brunes qui se cachent

Plus d’informations sur les chauves-souris

Les chauves-souris sont actives la nuit. La plupart des chauves-souris parcourent des centaines de kilometres pour hiberner. Elles ne chassent que quand il fait assez chaud pour que les insectes soient en activité. Certaines chauves-souris hibernent dans des grottes pendant six mois. Les chauves-souris volent rarement quand il pleut parce que la pluie les empêchent d’entendre les échos et de trouver leur nourriture. Certaines chauves-souris vivent seules et d’autres vivent en groupe dans des grottes. Les scientifiques ont constaté que les chauves-souris faisaient beaucoup de sons différents pour communiquer entre elles.

La plupart des chauves-souris ont une saison de reproduction, qui est au printemps pour les espèces qui vivent dans des climats tempérés. Les chauves-souris ont entre 1 et 3 petits par saison en fonction des espèces et de la disponibilité de nourriture et d’abris. Les mères tendent à avoir seulement 1 bébé à la fois parce qu’elles doivent continuer à voler et à chasser pendant qu’elles sont enceintes.  Elles allaitent leurs bébés jusqu’à ce qu’ils soient presque adultes. En effet, les jeunes chauve-souris ne peuvent pas chasser seules tant que leurs ailes n’ont pas atteint leur taille adulte. Les jeunes ailes sont trop petites pour leur permettre de voler. Les jeunes microchiroptères deviennent indépendants à l’âge de 6 à 8 semaines mais les mégachiroptères ne deviennent indépendants qu’à l’âge de 4 mois. Une chauve-souris peut vivre pendant plus de 20 années.

Le guano de chauve-souris

Le guano (crotte) de chauve-souris est très riche en éléments nutritifs. A certains endroits, il est recueilli des grottes, emballé et vendu comme engrais aux agriculteurs. Ces crottes ont même été utilisées pour faire de la poudre à canon pendant la guerre civile américaine ! Les chauves-souris mangent autant que leur corps le permet avant de commencer leur hibernation. Elles sont très grosses à ce moment-là. Pendant qu’elles hibernent, leur corps puise toute l’énergie dont il a besoin dans leur graisse. Mais les besoins énergétiques sont très faibles parce qu’une chauve-souris qui hiberne est pratiquement inactive. La réserve de graisse leur suffit jusqu’au printemps.

La conservation des chauves-souris

Les organismes de conservation des chauves-souris ont fait beaucoup pour enseigner aux gens à quel point les chauves-souris sont importantes pour stabiliser les populations d’insectes parasites et pour faciliter la pollinisation. Au Royaume-Uni, toutes les chauves-souris sont protégées. Les chauves-souris peuvent aussi être une curiosité touristique. Par exemple, tous les ans, environ 100.000 touristes se rendent au Congress Avenue Bridge à Austin, Texas au crépuscule pour observer les chauves-souris qui quittent leur abri.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *