Le gigantopithèque

Le gigantopithèque est le plus grand primate de tous les temps. Il vivait sur Terre il y a 300.000 ans. On en a trouvé des fossiles en Chine, en Inde et au Vietnam. On le lie étroitement aux singes. Le gigantopithèque mâle faisait environ 3 mètres de haut et pesait autour de 540 kilos.

Le Gigantopithecus est le plus grand jamais primat
Le gigantopithèque est le plus grand primate de tous les temps.

Certains croient toujours qu’il survit dans des régions lointaines de l’Asie. Ces personnes l’appellent le yeti, le Yeren ou le mande-Barung. Cependant, la plupart des scientifiques sont absolument sûrs les gigantopithèques se sont éteints il y a très longtemps. Les seules choses qui ont été trouvées des gigantopithèques sont des dents et des mâchoires fossilisés. Ses fossiles de dents et d’os sont souvent broyés et utilisés sous forme de poudre dans les remèdes chinois traditionnels.

Malheureusement on n’est pas sûr de la façon dont le gigantopithèque se déplaçait, parce qu’on n’a retrouvé aucun os de hanche ni de jambe. Les scientifiques supposent qu’il était aussi lourd que deux ou trois gorilles modernes et presque cinq fois plus lourd qu’un orang-outan, le primate vivant auquel il ressemble le plus. La femelle adulte gigantopithèque pesait la moitié d’un mâle.

Ils vivaient dans les forêts de bambous. Leurs fossiles ont été trouvés près de ceux d’espèces de pandas éteintes. On a donc conclu que ces gigantopithèques énormes mangeaient des plantes. Leurs mâchoires étaient profondes et très épaisses. Leurs dents et leurs mâchoires convenaient pour broyer et mâcher des aliments à fibres dures comme le bambou. Les cavités de leurs dents sont similaires à celles que l’on trouve chez les pandas géants. A part le bambou, ils mangeaient probablement aussi des graines et des fruits.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *