Le calmar colossal

Le calmar colossal est la plus grande espèce de calmars qui ait jamais été capturée. En fait, c’est le plus grand mollusque et le plus grand invertébré du monde ! Il a un corps énorme, de 12 à 14 mètres de long, et c’est aussi la créature vivante qui a les plus grands yeux. Les yeux d’un calmar colossal vivant mesurent environ 30 à 40 centimètres de diamètre. Le calmar colossal pèse presque 500 kilos.

Les membres du calmar colossal ont des crochets tranchants qui peuvent pivoter. Il a un corps large et solidement bâti. Cela le rend beaucoup plus lourd que le calmar géant. Son manteau est aussi plus long que celui du calmar géant. Mais ses tentacules sont plus courtes que celles du calmar géant.

Calmar et humain colossaux
Un calmar colossal et un homme

Les calmars colossaux restent au fond de la mer dans l’océan Austral, l’océan qui fait tout le tour de l’Antarctique. Ils se nourrissent de légines australes et d’autres calmars dans les profondeurs de l’océan. Il fait toujours sombre et très froid là où ils vivent, mais les calmar colossaux sont capables de produire de la lumière pour voir et chasser dans l’obscurité complète.

Le calmar colossal a un métabolisme lent. Environ 30 grammes de nourriture lui suffisent chaque jour. Il n’a pas besoin de beaucoup d’énergie parce que c’est une créature lente qui chasse par embuscade. Un calmar colossal adulte peut plonger jusqu’à une profondeur de 2.200 mètres et un jeune calmar colossal jusqu’à 1.000 mètres. Les femelles adultes sont en général beaucoup plus grandes que les mâles adultes.

Les cachalots de l’Antarctique sont friands de calmars colossaux. 14% des becs de calmars trouvés dans le ventre de cachalots appartiennent à des calmars colossaux. En fait, la plupart des cachalots portent sur le dos des cicatrices provoquées par les crochets de calmars colossaux qui peuvent représenter 77% de leur proie.

D’autres créatures mangent aussi les calmars colossaux, comme les hyperoodons, les baleines-pilotes, les éléphants de mer du sud, les légines australes, les requins dormeurs du Pacifique et même les albatros. On n’a retrouvé des becs de calmars colossaux adultes qu’à l’intérieur de cachalots ou de requins dormeurs du Pacifique. Les autres prédateurs se contentent de jeunes calmars colossaux.

En 2007, un calmar colossal vivant a été capturé par un bateau de pêche néozélandais au large de l’Antarctique. Il faisait environ 10 mètres de long et pesait environ 495 kilos. Il a été rapporté en Nouvelle-Zélande pour que les scientifiques puissent continuer à l’étudier.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *