Le Trichoplax adhaerens : le seul – et le plus grand – pacozoaire du monde

Le Trichoplax

Imaginez qu’une goutte gélatineuse rose blanchâtre soit collée au mur. Voilà qu’elle se met à suinter et qu’elle change sans arrêt de forme en se déplaçant. Elle rencontre quelque chose de comestible, rampe dessus, l’enveloppe et le digère lentement. Un Trichoplax Adhaerens (un Placozoan). Enfin, imaginez maintenant que cette créature gélatineuse se comporte comme ça sur les parois de votre aquarium (pas sur le mur d’une pièce) et que, loin d’être un horrible monstre, elle est à peine plus grande qu’une tête d’épingle. Eh bien vous comprenez maintenant à quoi ressemble l’étonnant Trichoplax adhaerens. Voici une image d’un Trichoplax, vu au microscope (photo d’Oliver Voigt). Vous trouverez la même photo à une plus grande échelle au bas de la page.

Mais que fait donc un animal minuscule comme le Trichoplax sur un site traite des plus grands animaux du monde ? Eh bien, le Trichoplax Adhaerens est un placozoaire : en fait, c’est le seul placozoaire qui soit. Facile d’être le plus grand quand on est tout seul ! Le Trichoplax a été découvert en 1883, mais ce n’est que pendant les années 1970 que les scientifiques se sont rendus compte qu’il était si différent des autres animaux qu’il avait besoin d’un « embranchement » à lui tout seul. Ils ont appelé cet embranchement Placozoa. Les embranchements sont les catégories d’animaux les plus grandes. Vous pouvez voir une liste de tous les embranchements sur la page consacrée aux animaux.

Le nom Trichoplax vient de mots grecs qui signifient « cheveux » et « assiette », et de l’Adhaerens du fait qu’il adhère, qu’il se colle à la surface le long de laquelle il se déplace. On l’a découvert pour la première fois sur la paroi d’un aquarium d’eau de mer en Autriche, ce qui fait peut-être de lui la seule créature jamais découverte en captivité. En fait, ce n’est qu’en 1989 qu’une population de Trichoplax a été découverte dans la nature, dans la mer au large du Japon.

N’y a-t-il vraiment qu’un Trichoplax ?

Eh bien, en 1896, on a annoncé la découverte d’un autre Trichoplax, le Trichoplax Reptans. Comme personne n’a jamais trouvé d’autre Trichoplax Reptans, on pense qu’il n’a probablement jamais existé. Mais d’un autre côté, au cours des dernières années, les scientifiques ont étudié l’ADN de différents spécimens de Trichoplax Adhaerens et ont constaté qu’il y avait beaucoup plus de variations que ce à quoi on s’attend dans une seule espèce. On se demande donc maintenant si les Trichoplax Adhaerens pourraient en fait reprséenter de nombreuses espèces différentes qui, à l’oeil nu, se ressemblent beaucoup et se comportent de la même façon.

Mais pour l’instant, la théorie officielle est que le Trichoplax Adhaerens est le seul type de placozoaire. Par conséquent, avec ces dimensions de 2,5 millimètres de long, 1 millimètre de large, et 0,025 millimètres d’épaisseur, le Trichoplax Adhaerens se positionne comme le plus grand des placazoaires !

À quoi ressemble le Trichoplax ?

Trichoplax Adhaerens n’a que quatre sortes de cellules différentes (les êtres humains en ont plus de 200). Plusieurs enigmes se posent donc aux zoologistes :

  • Comment indique-t-il à son corps où il doit aller puisqu’il n’a pas de cellules nerveuses ?
  • Quand il a-t-il digéré de la nourriture, comment fait-il pour la répartir équitablement entre toutes ses cellules ?
  • Comment ses cellules travaillent-elles ensemble puisque son corps n’a pas de forme fixe ?
  • Si on sépare les cellules qui forment le corps d’un Trichoplax, elles réussissent à se retrouver et à reformer le Trichoplax de départ. Comment s’y prennent-elles donc ?
  • Si un Trichoplax est coupé en deux, chaque moitié forme un nouveau Trichoplax. Comment est-ce que ça fonctionne ?

Les scientifiques savent que des Trichoplax vivent dans la plupart des mers tropicales et subtropicales du monde. Ils supposent qu’ils se nourrissent d’algues. Ils peuvent aussi manger des bactéries et d’autres petites particules de nourriture qui touchent son dos et y restent collés !

En résumé

Le Trichoplax est une créature absolument étonnante.

  • Il peut manger par n’importe quelle partie de la surface de son corps,
  • Il peut se déformer et s’écraser,
  • Si on en coupe un en deux, on obtient deux Trichoplax plus petits,
  • Si on l’écrase, il reprend sa forme,
  • Il est très difficile à voir : la lumière le traverse,
  • Il est complètement différent de tous les autres représentants du règne animal.

S’il était par exemple 2.000 fois plus grand qu’il n’est, le Trichoplax serait un monstre digne de figurer dans un film d’horreur. Mais dans ses dimensions actuelles, c’est le seul et le plus grand placazoaire du monde, et une remarquable espèce du règne animal qu’on risque simplement de trouver dans son aquarium d’eau de mer.

Un trichoplax Adhaerens (un Placozoan), avec l'échelle supplémentaire pour montrer la taille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *